RANDO 3

Le pic St-Loup (Hérault)

Cette randonnée est une grande classique de la région Montpellierraine, et les fins de semaine, les promeneurs y sont nombreux. Nous vous proposons d'aller au sommet du pic, d'où le panorama est superbe, et d'en faire le tour, car si la face sud est la voie d'accès au sommet pour les randonneurs, les impressionnantes falaises de la face nord méritent d'être vues de près.

Le parcours en bref...

Longueur : 10 Km

Dénivelé : 463 m (368 m + 95 m)

Durée : 3 h 45

Cartes : IGN 2742 ET (1/25 000).

Difficulté : la descente du raccourci indiqué en (6) est raide.

Période : demi-saison, hiver

Equipement : randonnée légère

Points d'eau : non

Balisage : rouge et blanc (GR), rouge (raccourci), jaune (PR).

Conseil : évitez les dimanches et jours fériés si vous n'aimez pas la foule.

Profil

Accès

Le Pic St-Loup est à 25 Km au nord de Montpellier.

De Montpellier, prendre la D986 direction Ganges. Avant St-Martin-de-Londres, au croisement de la D113 qui à gauche mène au village préhistorique de Cambous, prendre à droite vers Cazevieille. Passer le village de Cazevieille. Juste à sa sortie, sur la gauche, un parking a été aménagé pour les nombreux visiteurs du Pic.

Itinéraire

(les numéros renvoient à la carte et aux photos)

(1) Le départ de la randonnée se fait au nord-ouest du parking, un panneau signale le GR 6O et donne les distances : pic St-Loup 3 Km, St-Mathieu-de-Tréviers 7 Km. Un autre panneau indique que le site est classé en site naturel. Une table à pique-nique est installée à proximité, sous l'ombrage d'un magnifique chêne vert. Nous suivons le sentier GR, balisé rouge et blanc.

(2) Un chemin part à gauche, le GR part à droite : nous suivons le GR et entamons la montée sur le flanc sud du pic. La végétation est celle de la garrigue : chènes verts peu élevés (peu d'ombre), cistes, pistachiers. Plus loin encore, un sentier non-balisé part à droite et descend : nous restons sur le sentier balisé. Plusieurs balisages d'ailleurs cohabitent sur notre sentier : le rouge et blanc du GR 60, mais aussi le rouge et jaune (GR de Pays), assez effacé, et des points rouges.

(3) Nous arrivons ensuite à la bifurcatin de la croisette. Pour monter au sommet du pic, prendre à gauche le sentier qui monte au milieu des pierres et des chênes. Une flèche blanche indique "pic". La montée est raide, mais sans difficulté, si ce n'est la multiplication des passages possibles. Il est recommandé de rester sur le sentier balisé (rouge et jaune) plutôt que d'emprunter les nombreux "raccourcis" créés à la longue par les randonneurs pressés. Ainsi, vous éviterez de dégrader le sol (évitez l' "érosion humaine" !).  Les sols des garrigues sont assez fragiles sans ça !

(4) Nous arrivons au sommet (658,2 m). Un ermitage a été construit sur cette crête étroite, ainsi qu'un mirador de surveillance des incendies. Le sommet lui-même est surmonté d'une grande croix métallique. La vue porte loin : le littoral méditerrannéen à l'est , les Cévennes et le massif de l'Aigoual au nord, la montagne de la Séranne, annonciatrice du Causse du Larzac, au nord-est. Plus près, nous avons une vue d'ensemble sur les garrigues environnantes et les villages du Montpelliérain. Au nord, la crête domine l'à-pic vertigineux du versant nord du pic. En-dessous de nous, on peut distinguer un sentier : c'est celui que nous emprunterons quand nous ferons le tour du Pic. A l'est, les falaises de l'Hortus semblent toutes proches, confondues avec le rocher, les ruines du château de Viviourès s'y trouvent juchées.

(5) La redescente du pic se fait par le même itinéraire que la montée. Nous rejoignons la bifurcation de La Croisette, et tournons à gauche en suivant le sentier du GR qui va vers l'est et redescend. La descente se fait  avec une belle vue sur le château ruiné de Montferrand, sur l'extrémité est de la crête du Pic St-Loup.

(6) Dans la descente, au niveau d'un cairn, à droite, vous trouverez un sentier balisé en point rouge, bien marqué. Il mène à un raccourci de notre itinéraire. En suivant ce sentier, vous franchirez un col sans nom, passerez au pied de la falaise et redescendrez rapidement sur l'autre versant, sur un sentier raide et terreux. Ce sentier rejoint le sentier principal, orienté sud-est/nord-ouest, qu'il faut suivre à gauche, vers le nord-ouest.

(7) Si vous ne prenez pas le raccourci (6), vous pouvez continuer sur le GR. Il rejoint plus bas un autre sentier, balisage jaune (PR), qu'il faut emprunter à gauche pour passer le pas de la Pousterle (357 m). Le sentier descend ensuite sur le versant nord du pic St-Loup, où la végétation devient vite beaucoup plus fournie : la forêt remplace la garrigue, et les buis, absents de la face sud, sont nombreux en sous-bois. La montagne de l'Hortus est juste en face, ainsi que les ruines du château de Viviourès.

(8) Au débouché de la forêt, nous arrivons sur la prairie, et peu après, nous rencontrons une intersection. Il faut prendre à gauche, vers le nord-ouest, toujours sur le PR (balisage jaune). Il y a aussi un balisage par point rouges. Le sentier remonte, et les falaises du Pic St-Loup sont maintenant à notre gauche. Elles présentent une face verticale impressionnante, qui attire de nombreux grimpeurs.

(9) Le sentier arrive sur un replat et rejoint un autre sentier, il faut continuer à gauche au nord-ouest, toujours sur le PR. La prairie, fournie en genêts-scorpions, cède ensuite la place à une forêt, cette fois composée de chênes blancs et de chênes verts. Il faut laisser de coté les départs de sentier vers la droite, non-balisés, et qui vont vers la vallée.

(10) En sortant de la forêt, nous rencontrons un sentier qui part à gauche, vers le pic St-Loup. C'est le GR 60 que nous retrouvons içi, et qui devient ,vers l'ouest, commun avec le PR. Il faut prendre à gauche : la sente monte le long du versant nord, d'abord dans la forêt, puis en lacets au pied des falaises, à cet endroit beaucoup moins hautes qu'auparavant.

(11) Un replat au milieu des chènes verts : nous voiçi au col. Il faut éviter la piste balisée en jaune qui part à gauche, rester sur le GR et redescendre. Nous passons après en contrebas de la tour en ruine de Cazevieille. Le sentier ramène au village. Arrivés à la route, nous prenons à gauche pour rejoindre le parking.

Carte

Portfolio

(cliquez  sur les vignettes pour les aggrandir : une nouvelle fenêtre de votre navigateur apparaît. Il suffit de la refermer pour revenir à cette page)

 

(1) Au parking de départ : vue du pic St-Loup et une table à pique-nique sous un chêne vert.


Après (2) : Sur le sentier de montée : les écailles des strates calcaires


 

(4) L'ermitage


(4) Au sommet : la croix et le mirador de surveillance incendie.


 

(4) Vues de la crête sommitale : l'Hortus à l'est, la lande au nord.


Après (9) : Le sentier au nord du pic, dans la forêt.


Après (11) : La tour en ruine de Cazevieille


  Accueil  |   Languedoc  |   Randos  |   Gîtes  |   Contact  |   Liens
rando précédente |  en haut |  rando suivante

Création: 6 janvier 2000
Dernière mise à jour: 28 juin 2002
Tous droits réservés © 2000-2002